« Une calli contemporaine | Accueil | Des Fouilles »

samedi 06 sep 2008

Commentaires

Encre

J'ai souvent bavé devant le catalogue en ligne du Calligraphe (il en a, tout un inventaire, dis-donc!!!) mais pas moyen de faire une commande postale pour le Canada qu'on réglerait par visa (adieu le calame en bambou noir que j'aurais aimé essayer). Et puis je trouve qu'il vend très cher, dans certains cas on peut carrément dire que les prix sont prohibitifs (du genre plus de 300% de ce qu'on peut trouver partout ailleurs!!!) Tu connais Scribbler au RU? Ils ont un catalogue plus restreint, mais les prix sont excellents et la livraison ne coûte vraiment presque rien (et la poste britannique est ultra rapide). Je trouve que ça me coûte souvent moins cher de commander chez eux que plus près d'ici, chez John Neal par ex. Pour le livre de Drogin, j'aime bien sa partie historique très fouillée (avec des photos intéressantes!), mais pour ce qui est des tracés dans les ductus... Assez moches merci dans plusieurs cas, tu ne trouves pas? Bon, je suis peut-être en train de transformer ce blog savant en lieu de placottage et de parlotte; si ça te gêne, n'hésite pas à effacer mes commentaires, je ne m'en offusquerai pas du tout ;-) Au plaisir de lire un compte-rendu de tes essais avec l'outil de hêtre ;-)

dame chlodyne

Kikou Encre, soit comme chez toi sur ce blog. Tu es une fidèle lectrice et je t'en remercie. Ton avis est important pour que les autres lecterus se fassent une juste idée de ce qui est écrit. Il n'y a pas de souci si nos avis divergent. Pour ce qui est de lecalligraphe, il y a maintenant un système qui permet de payer avec la carte bancaire. Pour ses tarifs, je crois qu'en France il est compétitif. Moi au contraire, je trouve que les sites anglais ou américains sont chers pour ma bourse. Mais ça tient sans doute à la valeur de notre chère monnaie. Je ne sais pas. Mais d'ailleurs, si tu connais encore d'autres sites marchands, n'hésite pas à nous les mentionner. Je ne connaissais pas John Neal. Pour le livre, moi j'aime bien les ductus, peut être pas tous, je ne dis pas que je m'en sers tout le temps, mais je les trouve originaux et toi tu les trouves moches lool ! Que dire !? (j'adore ce bouquin donc mon avis est pipé :)) )

Encre

:-)En fait, j'aime bien sa Rustica, son insulaire majuscule et insulaire minuscule mais je n'aime pas ses gothiques, sa caroline, son onciale. Pour la mérovingienne, je ne sais pas, je n'ai jamais pratiqué cette écriture et je n'ai pas l'oeil exercé pour en juger. Mais tu as raison, il en faut pour tous les goûts et c'est ce qui est géniale avec l'écriture manuscrite, elle n'est pas standardisée :-))Dès que j'aurai une minute, je pourrai enverrai par email la liste des fournisseurs que j'ai "testés" mais il est probable que ça ne soit pas tellement intéressant pour toi de faire venir d'Amérique (frais de transport et de douane) ;-)

dame-chlodyne

Ah ben moi mon oeil n'est pas exercé du tout, mon niveau est mince en calligraphie ! Je fais confiance à ton jugement !Je veux bien avoir ta liste de fournisseurs. Je n'en connais que deux aux RU et un seul au states maintenant que tu as donné le nom lol !merci, j'attends ton mail avec impatience. Ce sera l'occasion de faire un post !

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Vos informations

(Le nom est obligatoire. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)

CV de Claudine Brunon

Mes Publications Papier

  • Claudine Brunon: Deux Vaisseliers de peintre. Étude sur les contenants des pigments
    Dans Histoire et Images Médiévales, numéro 49, avril-mai 2013, pp.21-24
  • Claudine Brunon: Le Broyeur de Couleurs. Le peintre et son apprenti
    dans Histoire et Images Médiévales, numéro 47, décembre/janvier 2012-2013, pp.34-38.
  • Claudine Brunon: L'Inventaire du Scribe. Les Outils Indispensables pour bien Ecrire sur Parchemin avant l'Imprimerie
    En cours de rédaction
  • Claudine Brunon: Le Vaisselier du peintre. Les contenants des couleurs médiévales
    En cours de rédaction ...
  • Claudine Brunon: Pinceaux, godets et coquilles du peintre médiéval
    Dans Moyen Age, n°98, août-septembre-octobre 2014, pp.38-43.

Je vous offre un ebook

Notes Récentes

    La Problématique des Contenants des Couleurs

    Je vous recommande

    Documents en Téléchargement

    Liens vers Le Scriptorium de Mathilde

    Liens vers Pecia - Le manuscrit médiéval

    Miniaturaitaliana

    Liens vers De arte illuminandi

    Liens vers Medieval Illumination

    Liens vers Hagio-historiographie médiévale

    Liens Art roman, gothique, médiéval

    Liens vers le blog de l'APAHAU

    COLORATURA

    Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

    Livres Scientifiques

    • Victor Gay: Glossaire archéologique du Moyen Age et de la Renaissance
    • Danièle Alexandre-Bidon et Marie-Thérèse Lorcin: La Vie Quotidienne au temps des fabliaux
      Pour éclairer les pratiques de la vie quotidienne au temps de saint Louis, ce livre croise les trois sources fondamentales de l'histoire médiévale : sources écrites - ici les fabliaux -, iconographie et archéologie, issues d'une même aire géographique et culturelle, la France du Nord, la Flandre, l'Angleterre du Sud, et de la même période (fin XIIe - 1re moitié XIVe siècle). La littérature de divertissement, qui procure mille détails inédits et concrets sur le mode de vie (habiter, manger, se vêtir), les métiers et les activités (paysans, serviteurs, artisans, marchands), livre aussi les façons de s'exprimer, de bouger, de penser. Les fabliaux prennent tout leur sens une fois confrontés avec le riche inventaire d'un mobilier archéologique trop peu connu et avec le corpus plus ample encore des enluminures médiévales. Ce travail, à la croisée des sources, s'imposait pour mettre en lumière un sujet plus important qu'il n'y paraît, la " culture matérielle ", dont l'histoire " n'a pas d'autre objet que la condition humaine " (Jean-Marie Pesez) Afficher plus Réduire
    • Mark Clarke: Mediaeval painters' materials and techniques. The Montpellier Liber diversarum arcium.
    • Mark Clarke: The Art of All Colours: Mediaeval Recipe Books for Painters and Illuminators
    • Danièle Alexandre-Bidon: Une Archéologie du goût. Céramique et consommation.